Après Amazon, UPS étudierait aussi la livraison de colis par drone

0

UPS serait aussi dans le coup. L’entreprise postale américaine expérimenterait également la livraison par drone.

Il y a quelques jours, Amazon a créé un buzz dans le monde entier en annonçant qu’il était en train de tester la livraison de petits colis avec des drones. Un gros coup de pub « gratuite » ? Probablement. Mais pas seulement. En effet, le géant du e-commerce ne serait pas le seul à envisager de faire frapper un drone aux portes de ses consommateurs. D’après The Verge, une source proche du dossier aurait révélé que le service UPS expérimente également la même chose – ou presque la même chose. D’après celle-ci, ils seraient en train de tester et d’évaluer les approches possibles. Interrogée, la société n’a pas été explicite mais n’a pas non-plus nié.

Mais quoi qu’il en soit, vous devez savoir que ces deux géants américains n’auront pas réellement innové. Par exemple, en Australie, une start-up a déjà officiellement annoncé qu’elle allait livrer des bouquins avec des drones. Le client n’a qu’à renseigner sa géolocalisation via une application pour smartphone. Domino’s Pizza, de son côté, a montré une vidéo de son drone-livreur de pizza en action. Et en Chine, une compagnie fait déjà des livraisons de petits colis par drone.

La nouveauté, c’est qu’enfin de grandes entreprises américaines « envisagent » d’utiliser des drones pour de telles applications commerciales. Mais d’un point de vue règlementaire, les drones livreurs de colis ne devraient pouvoir travailler que d’ici quelques années. C’est sûrement la raison pour laquelle UPS se veut encore discret par rapport au sujet. Certains experts estiment qu’Amazon a surtout parlé de son projet Amazon Prime Air pour se créer un coup de buzz et de la publicité gratuite, étant donné qu’on est actuellement dans la période des achats de Noël.

Et si Amazon a déjà plus ou moins décrit son futur service de livraison par drone, l’on ne sait pas encore exactement à quel niveau de la chaîne UPS pourrait utiliser ces robots volants.

Actuellement, toute la technologie nécessaire est déjà disponible. Et selon Colin Guinn, qui est le CEO du constructeur DJI pour l’Amérique du Nord, « une entreprise comme Amazon ou UPS pourrait avoir une flotte opérationnelle et sécurisée en 18-24 mois ». Le principal obstacle à l’utilisation commerciale des drones reste les questions d’ordre règlementaires et les problèmes de sécurité. Cela est encore plus compliqué aux Etats-Unis où chaque Etat peut avoir sa propre règlementation en la matière.

A lire : ce dispositif permet de pirater un drone avec un autre drone. Votre colis via Amazon Prime Air pourrait se faire détourner…

(source)

Image : By Cliff (originally posted to Flickr as UPS Airlines) [CC-BY-2.0], via Wikimedia Commons

Share.