Un drone civil qui manque de peu la collision avec un avion ?

1

Aujourd’hui, les autorités australiennes ont publié un rapport au sujet d’un avion de ligne qui a évité un objet volant, qui pourrait bien être un drone.

Il y a quelques semaines, les médias évoquaient un incident qui s’est produit en Australie, impliquant un objet volant qui a failli entrer en collision avec un avion de ligne. L’Australian Transport and Safety Bureau a publié un rapport concernant celui-ci, nous révélant les circonstances officielles.

Il faut savoir que l’Australie fait partie des Etats les plus tolérants envers ces machines volantes. Néanmoins, certaines règles de sécurité sont toujours à respecter, afin d’éviter les catastrophes. Par exemple, un drone civil ne doit pas pénétrer un certain rayon, autour des aéroports et il ne doit pas dépasser une certaine altitude pour éviter toutes interactions avec les avions.

Les autorités australiennes n’ont pas pu confirmer avec certitude la piste du drone, ni identifier son éventuel opérateur. L’avion en question était un De Havilland DHC-8 qui s’approchait de l’aéroport de Perth et qui était à 3.800 pieds d’altitude. Le pilote a vu une lumière provenant de l’objet inconnu, qui pourrait être un UAV selon le rapport (véhicule aérien sans pilote). Il a effectué des manœuvres pour éviter une collision. L’objet est passé à 20 mètres horizontalement et 100 pieds verticalement de l’avion.

Comme l’objet en question, qui aurait eu une forme cylindrique et une couleur grise, ne semble pas appartenir à l’armée, la piste la plus probante est celle du drone civil ou même des drones de loisir.

Au mois de mai, un article de Reuters avait également évoqué un incident de ce type, qui s’est déroulé non loin de l’aéroport régional de Tallahasee, en Floride, aux Etats-Unis. Le pilote de l’avion de l’American Airlines pense que le drone a été si proche de lui qu’il est sûr qu’ils sont entrés en collision. Fort heureusement, rien de grave ne s’est produit et après inspection, on aurait constaté que l’avion en est sorti indemne. Néanmoins, la multiplication de ces presque-accidents soulève de véritables questions de sécurité par rapport aux vols de drones.

(Sources : 1/2)

Share.
  • Droniste

    Juste un ovni, rien de grave. Mais bon, si les extraterrestres continuent a titiller les avions avec leurs drones. Les lois seront plus rigides et c’est nous qui en pâtiront. Merci quoi !