Bâtiment : un drone peut aussi déceler les pertes de chaleur

0

Selon le site ouest-France.fr, un drone va être utilisé dans le quartier de la Ville-Jouha, Saint-Brieuc, pour détecter les pertes de chaleur. Équipe d’un capteur thermique, l’appareil va donc « scanner » les toits, depuis le ciel. Selon le site français, l’opération va débuter au mois de novembre et le robot volant devra survoler un total de 300 logements. On parle de « thermographie ».

Il s’agirait de de bâtiments érigés entre 1960 et 1972, qui pour la majorité utilisent des systèmes de chauffage électrique et dont l’isolation ne serait pas parfaite. Le but de l’opération sera certainement d’identifier les pertes de chaleurs en vue d’une éventuelle intervention sur les bâtiments.

Avec un capteur thermique, un drone peut énormément servir à la communauté (bâtiment, agriculture, etc.). Mais outre ces usages « commerciaux », un drone à capteur thermique peut aussi être utile lors des opérations de sauvetage. Rappelez-vous, de l’histoire de ce canadien perdu dans la neige qui a pu être retrouvé grâce à un drone et son empreinte thermique.

Et selon les performances du capteur, un UAV pourrait éventuellement servir à repérer des victimes enterrées sous des décombres, dans des zones sinistrées.

(Source)

Image : Pixabay

Share.