Bayonne : de la prison avec sursis pour avoir gêné des opérations de sauvetage avec un drone

0

 

Image :By Tangopaso (Own work) [Public domain], via Wikimedia Commons

Deux hommes sont condamnés à 4 mois de prison avec sursis pour avoir gêné des opérations de sauvetage avec leur drone.

Bayonne, Vendredi, deux hommes sont condamnés à de la prison avec sursis. Ils ont été condamnés pour pilotage non conforme aux règles de sécurité et mise en danger de la vie d’autrui. Les faits remontent à quelques mois.

En février, le cargo espagnol Luno s’échoue sur la côte, à Bayonne. Alors que les équipes de sauvetage étaient en train de secourir les 12 membres d’équipage du navire, les deux hommes n’étaient pas loin, faisant voler un drone au-dessus de l’épave.

Selon un article de Libération, le drone aurait empêché le décollage d’un hélicoptère de l’armée. De ce fait, le décollage a dû être retardé et il aurait même fallu contacter la police pour que le drone puisse partir, sachant que les conditions météorologiques n’étaient pas du tout favorables.

Pour cela, les deux hommes, l’un âgé de 22 ans et l’autre de 27, ont été condamnés à quatre mois de prison avec sursis, ce qui semble être une peine assez sévère (mais tout de même justifiée), si l’on compare à des incidents similaires.

Plus tôt, un jeune lycée de Nancy avait été condamné à payer 400 euros d’amende pour avoir fait voler son drone au-dessus de la ville pour capturer des images. Il y avait également l’histoire du jeune homme qui a écopé d’une amende de 500 euros pour avoir piloté un drone non loin de la tour Eiffel. Et assez fréquemment, il y a les incidents liés au pilotage de drones à proximité des aéroports(prison avec sursis).

Les deux pilotes de drone de Bayonne ont tout de même évité des mesures qui leur auraient interdits le pilotage ainsi que la confiscation de la machine volante, dont la valeur excéderait les 10 000 euros. 

(Source)

Share.