France : 2 mois de prison avec sursis pour avoir fait voler son drone près d’un aéroport

3

Suite à l’affaire du jeune pilote de drone de Nancy, convoqué par les autorités suite à la publication d’une superbe vidéo aérienne par drone de la ville, un débat a été lancé. La règlementation française actuelle est-t-elle trop rigide ? Peu adaptée au contexte ? Faudrait-t-il la changer ? En tout cas, si vous n’êtes pas un pilote professionnel et que vous souhaitez juste jouer avec votre DJI Phantom durant le week-end, lisez ceci.

Une chose sur laquelle nous pouvons tous nous accorder, c’est que pour de vraies raisons de sécurité, outre le vol à proximité de personnes ou de biens, il est également préférable de ne pas faire voler votre petit quadcoptère à proximité d’un aéroport, car c’est simplement mais strictement interdit. Sur ce site, nous avons déjà rapporté des incidents qui se sont produits aux Etats-Unis et en Chine.

Cette fois-ci, ça s’est passé dans l’Hexagone, à Montpellier. Un quadragénaire a été jugé car son drone s’est posé sur un taxyway de l’aéroport de la ville. L’histoire remonte au mois de novembre dernier.

Pour sa défense, le propriétaire de la machine aurait affirmé qu’il a perdu le contrôle de son drone, qui s’est alors posé dans l’aéroport. Plus exactement, il s’agit d’une fonctionnalité particulière qui serait en cause : celle qui ordonne au drone de revenir à sa position de décollage en cas de perte de signal. Et une déclaration du propriétaire nous laisse comprendre que c’est cette fonction qui a subi un dysfonctionnement.

Le pilote aurait tout de même pu récupérer son drone mais le magistrat a requis deux mois de prisons avec sursis, plus une amende (symbolique) de 38 euros.

(Source)

Share.
  • poulsen

    fucking french and their constant habit of forbidding things !

  • Alex

    Je pense que la sanction est justifiée, et au vu de l’amende, le juge a été super cool. Imaginons une seule seconde que le pilote eu perdu le contrôle de son drone et que ce dernier aille se flanquer dans le réacteur d’un avion au décollage/atterrissage, vous seriez content si vous étiez à l’intérieur dudit avion ? La liberté a quand même des limites, les aéroports et zones de foule, on évite, point barre. C’est quand même pas compliqué d’aller faire voler son engin dans des zones moins dangereuses quand même, c’est à cause de gens comme ça qu’un jour les drones seront tout bonnement interdits !

    • pressecitron

      Entièrement d’accord. Cependant les drones sont déjà tout bonnement interdits, si on veut observer la réglementation à la lettre.