Ce drone a quelque chose de spécial : il a des pattes d’oiseau

1

Drone - capture d'écran NewScientist

Un chercheur a développé un « add-on » pour drone qui permet à celui-ci de s’accrocher à une branche ou de marcher, tel un oiseau.

Finalement, on aura beau développer des machines hypersophistiquées et mettre en œuvre toutes les connaissances humaines, les meilleurs designs proviennent quand même de la nature.

C’est ce qu’a tenté Bhargav Gajjar, un chercheur de Vishwa Robotics, dans le Massachussetts. Il a eu l’idée de développer des pattes pour drones. L’objectif : permettre à la machine de faire des atterrissages plus « contrôlés » et plus élégants mais aussi d’effectuer des actions spécifiques aux volatiles.

Pour réaliser ce projet, le chercheur a commencé par observer des oiseaux et à les filmer avec une caméra haute-vitesse. Puis, il a fini par baser son prototype sur le modèle d’une espèce nommée Falco sparverinus ou « American kestrel ».

Bhargav Gajjar n’a pas créé de drone mais a plutôt ajouté son drôle de module sur un mini-drone de l’armée américaine.

Et grâce à cela, le drone peut effectuer des atterrissages plus amortis (les pattes absorbant le choc) ainsi que se percher sur une branche ou  un fil électrique – et le drone peut rester perché le temps qu’il veut puisque cela ne consommera pas d’énergie. Les pattes permettent également au drone de marcher.

Cet Add-on pourra trouver des applications dans le domaine de la surveillance. L’amortissement des chocs lors de l’atterrissage permet de mieux garantir l’intégrité de la machine. Comme le drone peut rester perché, il a la possibilité de rester sur un point fixe pendant un moment pour surveiller avec sa caméra. Et la possibilité de marcher lui permet par exemple d’explorer l’intérieur d’un endroit.

Appréciez la démonstration :

Source : NewScientist

Share.
  • Ziggy

    cooool, l’armée américaine s’est équiper de minidrone francais, c’est bon pour notre commerce exterieur ca! vous avez regardé la vidéo?