Crashes en série pour DJI Phantom

4

On sait que les drones de loisirs (mais également les drones professionnels) sont des machines parfois capricieuses et délicates à contrôler, à manier avec beaucoup de précaution. Un vol ne s’improvise pas, et ne doit être entrepris qu’après la validation systématique – avant chaque décollage – d’une check-list précise comportant de nombreux points à vérifier.

Les exemples de perte de contrôle inopinées et sans raison apparente sont déjà légion et fleurissent sur la toile, notamment sur YouTube. En voici trois nouveaux exemples, qui illustrent parfaitement les déboires auxquels on peut s’exposer avec un DJI Phantom.

Dans ces trois cas, il est difficile de savoir quelle est l’origine de l’incident, mais le résultat est toujours le même : peu après le décollage, le drone s’emballe et part tous moteurs à fond latéralement pour aller se crasher sur le premier obstacle qui croise sa trajectoire, à savoir ici, respectivement, les eaux profondes d’un étang, un champ de broussailles, ou, plus douloureusement, la tête d’un futur marié, qui s’en tirera par chance avec seulement une bonne balafre.

En cause ? Probablement des interférences radio qui font perdre le contrôle de l’engin par la télécommande, ou peut-être, dans le cas des jeunes mariés, plus probablement une erreur de pilotage au décollage (confusion de la manette des gaz avec celle de direction…). Également en cause, une mauvaise préparation du vol (attente insuffisante du fix GPS des satellites, mauvaise calibration du compas, batterie radio insuffisante…).

Des anecdotes heureusement sans trop de conséquences, mais qui auraient pu bien plus mal tourner pour les jeunes mariés. Piloter un drone ne s’improvise définitivement pas, et tous les pratiquants redoutent ce jour inévitable où un accident grave fera la une des gazettes… Faisons tout pour que cela ne se produise jamais. Et ce vœu concerne non seulement les télépilotes mais également les constructeurs, dont la responsabilité concernant la fiabilité du matériel qu’ils mettent sur le marché est grande.

Share.
  • tiouz

    Il n’y a pas de crash en série, que ça soit sur le V1 ou V2, juste des personnes qui ne font pas les opérations ou contrôles nécessaires avant chaque vol.

    • APER92

      Je viens de perdre mon V2 suis à une perte de puissance sans aucune raison car la batterie était full. Cela fait 2 fois… L’argument d’un mauvais pilotage a trop souvent pour but de ne pas reconnaitre le manque de fiabilité du drone!

      • freddo

        ok c’est vrai l’erreur de pilotage est souvent en cause, mais malheureusement DJI a aussi de gros soucis avec leur éléctronique est cela explique aussi certaine perte de contrôle, il faut arrêter de dire que les télépilotes sont toujours responsables.
        je possède plusieurs drones dont un Phantom 2 version upgraded, je fait toutes les vérifications avant chaque décollage, ceci implique aussi le calibrage de la boussole, etc, mais il n’empêche qu’à chaque décollage j’ai la peur au ventre, car soit il va me donner un pure plaisir pendant 42 mn, soit c’est la cata totale au bout de quelques minutes,
        ex: pendant le vol alors que tout va bien, le drone met les gazes a fond est part dans une direction, et ceci il me l’a même fait alors que je venait de le faire atterrir et que j’était avec la manette des gazes vers le bas pour couper les moteurs, il a redécollé moteurs a fond pris quelques mètres de hauteurs puis a pris une direction;’ à chaque fois je dois engager le mode RTH pour qu’il stop car il ne répond a aucune autre action sur la radio, ensuite il se met a descendre n’importe ou (ex: un mur, des arbres, fils barbelés, bonjour les dégâts) sauf sur le pont home enregistré avant le décollage.
        voila enfin bref, je ne rachèterai jamais un DJI,ça c’est une certitude.

  • Nico

    Les accus du Phantom 2 Vision sont une catastrophe…

    Garantis 3 mois, Dji sait pourquoi, ils sont donnés pour 300 recharges. Après
    moins d’un an et environ 24 / 25 recharges, mes trois batteries sont gonflées
    et ne respectent plus ce qu’elles sont censées faire, du coup, les vols
    deviennent un danger!

    Dji ne veut rien savoir!