Des chercheurs mettent au point un drone capable de voler sans batterie

1

Et si le temps de vol des drones n’était plus une limite ? Aussi incroyable que cela puisse paraître une équipe de chercheurs a réussi à faire voler un drone sans batterie !

SI l’on pose une question à tous les propriétaires de drone, en leur demandant de ne citer qu’un seul problème à améliorer en premier, la grande majorité de ces derniers répondront : l’autonomie. Il est vrai qu’un très grand nombre de drones a beaucoup de difficulté à passer la barre des 20 minutes, ce qui est assez frustrant pour les amateurs et une vraie contraintes techniques pour certains professionnels.

Un drone capable de voler sans batterie

Des chercheurs sont parvenus à régler le problème d’une façon assez insolite, en supprimant la batterie… Vous devez vous dire comment un drone peut-il voler sans batterie ? La réponse à cette interrogation est simple, grâce au transfert d’énergie par induction électromagnétique. Les spécialistes issus du Wireless Power Lab ont réussi à concevoir un système capable de transférer de l’énergie à distance, sans fil et sans batterie.

Évidemment, cette technologie est encore très limitée et expérimentale, car le drone ne peut voler qu’en sur place au-dessus d’un dispositif par induction électromagnétique, mais on peut voir sur la vidéo que cela fonctionne et qu’il ne reste plus qu’aux chercheurs à améliorer le dispositif afin de le rendre plus pratique, car pour l’instant le drone ne parvient à voler qu’à une dizaine de centimètres de l’émetteur. Il s’agit de la même technologie utilisée pour recharger des montres, des smartphones ou même des voitures.

Optimisé, ce système pourrait être une révolution pour certains usages professionnels et pourrait amener de nombreux débouchés dans le domaine de la surveillance, de la maintenance, dans le cinéma, etc. Nous devrions rapidement entendre parler à nouveau de cette technologie. Si vous êtes curieux et que vous souhaitez en savoir plus, vous pouvez consulter ce lien (le document est toutefois en anglais et assez technique).

Source

Share.
  • Patrick Boisson

    MERCI pour l’info !