Des drones pour améliorer les inspections d’avions

0

Durant le salon Aéronautique de Farnborough, le groupe Airbus a montré qu’il était possible d’intégrer un drone dans le dispositif d’inspection des avions. Ces derniers auraient même un atout indiscutable : la rapidité.

Le fonctionnement est assez simple, un drone équipé d’une caméra haute définition survole un avion afin de réaliser l’inspection visuelle de toute la partie extérieure d’un aéronef. L’appareil est géré par un pilote qui veille à ce que l’opération se déroule correctement et sans incident, mais le drone dispose d’un parcours programmé à l’avance. Il n’y a donc pas de place au hasard.

Le drone au service des équipes d’inspection d’aéronefs

Durant son parcours autour de l’avion, la caméra haute définition réalise une série de clichés de l’avion sous tous les angles. Des images qui seront ensuite analysées par un humain. Les avantages de cette technologie dans le secteur des inspections des aéronefs sont nombreux. Le drone effectue les prises d’images à une distance de sécurité qui évite les incidents, ce qui n’est pas toujours le cas avec un humain manipulant une nacelle.

Le temps de l’inspection se réduit considérablement car là où un humain manœuvrant autour de l’avion prenait environ deux heures, un drone pourra effectuer le même travail plus vite, 10 à 15 minutes sont suffisantes.

Ce gain de temps est également un avantage important notamment au niveau économique, car les temps de présence au sol sont très nettement réduits, ce qui permet d’augmenter les rotations, mais aussi de réduire certaines taxes d’aéroport.

Les images prises par drone permettent également d’avoir un historique plus précis, en disposant des clichés numérisés, ce qui améliore considérablement la partie prévention, mais aussi la traçabilité. De plus, ce type d’inspection peut se faire en tout temps, ce qui est pratique dans certains pays où les conditions météorologiques ne sont pas toujours favorables. Enfin ces inspections permettent de s’éloigner du terrain et de réaliser les inspections depuis un bureau avec un détail et une précision plus importante.

Il est aussi possible de réaliser des modélisations 3D des appareils assez rapidement. Pour l’instant Airbus n’a rien annoncé de définitif sur cette expérimentation, mais il n’est pas impossible qu’à l’avenir les drones puissent assister les équipes au sol pour faciliter le travail d’inspection. A suivre…

Share.