Drone et archéologie : découverte d’une cité perdue au Cambodge

1

Décidément, les drones peuvent aider tout le monde. Cette fois-ci, ce sont des archéologues qui ont profité de cette technologie nouvelle pour découvrir une cité perdue au fin fond du Cambodge.

La première question qui se pose est : pourquoi la cité n’a-t-elle été découverte que par le biais d’un drone ? La réponse est simple. Ayant été abandonnée il y a au moins un millénaire, la métropole connue sous le nom de Mahendraparvata a été cachée sous une couche de poussière, de déchets et de végétation. De ce fait, les ruines n’étaient pas visibles à l’œil nu, même si nos chercheurs avaient les moyens de survoler la zone avec un hélicoptère.

Afin de trouver ce vestige du passé, les scientifiques ont dû se servir d’un drone équipé d’un laser capable de balayer la zone. Cette technologie est connue sous le nom de Lidar. Grâce à ce drone, ces chercheurs ont pu jouer les Indiana Jones et faire cette découverte inestimable. L’un de ces chercheurs, Damian Evans, de l’université de recherches archéologiques de Sydney témoigne : « Avec cet instrument – Bang – tout d’un coup, nous avons vu une image immédiate de toute une ville dont personne ne connaissait l’existence, ce qui est tout simplement remarquable. »

Mais selon les chercheurs, le drone n’aurait encore découvert qu’une partie de cette ville enfouie. On imagine bien la hâte de ces dernier de débuter les fouilles.

(source).

Share.
  • PYB

    La découverte n’a pas été faite par un drone, mais par un hélicoptère Eurocopter AS350 B2 !