Drone Helper : Biscarosse expérimente les drones secouristes cet été

0

Cet été si vous passez des vacances sur les plages de Biscarosse vous pourriez croiser dans le ciel, un nouveau membre dans l’équipe des secouristes, pas très grand, mais très efficace : le drone Helper (Human Environment and Life Protection Emergency Respons).

Des tests sont actuellement en cours pour appréhender les capacités de ce drone et le moins que l’on puisse dire c’est que le drone Helper est vraiment fait pour sauver des vies. Avec ses performances, il ne fait aucun doute que cette technologie devrait rapidement se démocratiser dans le milieu de secouristes.

Le drone est à ce jour la plus rapide option pour rejoindre une victime en mer !

Lors d’un test grandeur nature, un secouriste en chair et en os a mis 75 secondes pour rejoindre la victime, le même secouriste sur un jet ski a mis 40 secondes et le drone Helper a mis seulement 30 secondes. Ce simple test démontre donc les réelles capacités de ce type d’engin lors de sauvetage en mer. La rapidité d’une intervention est souvent déterminante pour éviter le pire.

Le drone Helper affiche des caractéristiques impressionnantes, puisqu’il parcourt 15 mètres par seconde. L’engin peut larguer une bouée à la victime, ce qui permettra à cette dernière de tenir les précieuses secondes supplémentaires, nécessaires à l’arrivée d’un sauveteur à la nage ou en jet ski. Le drone reste également en position géostationnaire au-dessus de la victime afin de servir de point de repère lors de l’opération de sauvetage.

Une expérimentation qui durera du 20 juillet au 22 août, sur la plage Nord de Biscarosse

Fabien Farge l’un des responsables de ce projet a expliqué : « Par mer agitée, un sauveteur peut très bien passer à côté de la victime sans la voir. Ensuite, il faut qu’il soit à son contact pour déclencher l’intervention de l’hélicoptère en faisant un signe à ses collègues restés sur la berge. Ce sont eux qui guident alors le pilote de l’hélicoptère par radio grâce à des repères visuels, comme le poste de surveillance… ».

Il est également possible d’utiliser ce drone pour une autre mission toute aussi importante, à savoir le suivi de nappes de pollution.

La Ville de Biscarrosse a choisi de faire preuve d’innovation et a pris le risque d’expérimenter cette technologie sur ses plages cet été. La commune a autorisé le drone Helper à voler du 20 juillet au 22 août, sur la plage Nord. Sauf erreur de notre part, à ce jour, il semble que la ville de Biscarosse soit la première commune Européenne à intégrer un drone dans son équipe de surveillance et de secours.

Source

Share.