Drones de livraison : Amazon menace de nouveau de déplacer sa R&D en dehors des Etats-Unis

0

Amazon Pixabay

Après une première demande sans réponse, Amazon adresse une nouvelle lettre à la FAA, pour qu’il puisse mener des opérations en plein air pour développer ses drones de livraison.

Comme vous le savez peut-être déjà, les vols de drones commerciaux sont interdits aux Etats-Unis, sauf si l’entreprise qui opère bénéficie d’une autorisation spéciale de la FAA, l’agence qui y régule l’aviation civile.

Si, par exemple, des entreprises liées à l’industrie du cinéma ont récemment reçu le feu vert de cette autorité, ce n’est pas le cas d’Amazon, qui avait pourtant déjà formulé une demande, dans le cadre du développement du projet Amazon Prime Air.

Celle-ci étant restée sans réponse, le géant du e-commerce a de nouveau écrit à la FAA, lui demandant de nouveau une autorisation spéciale qui lui permettrait de réaliser ses tests en plein air. Sans une telle autorisation, Amazon explique qu’il sera contraint de déplacer le gros de sa R&D vers un autre pays, un pays dont l’environnement réglementaire sera plus « favorable à l’innovation dans le domaine des petits UAS ».

Si le pays en question n’est pas précisé, nous savons déjà qu’Amazon Prime Air a récemment recruté des opérateurs au Royaume-Uni. En tout cas, il ne s’agit très probablement pas de la France.

La FAA ne semble pas rigoler avec la sécurité. Mais le déplacement de l’unité de R&D d’Aamazon Prime Air dans un autre pays n’est probablement pas une bonne chose pour l’économie américaine.

(Source)

Share.