Etats-Unis : quand une sénatrice se fait espionner par un drone

0

Aux Etats-Unis, une sénatrice s’est faite espionner par un drone de loisir et soulève des questions relatives à la vie privée.

Il y a quelques semaines de cela, nous évoquions un incident qui a eu lieu en Suisse. Un drone utilisé pour cartographier des infrastructures aurait espionné la résidente d’un immeuble et l’aurait filmé en pyjama. Cette fois-ci, c’est aux Etats-Unis que cela s’est déroulé et l’incident révèle des dessous un peu plus politiques.

« Je suis dans ma maison et il y a une manifestation devant, je jette un coup d’œil par la fenêtre et il y a un drone en face de moi ». La sénatrice américaine Diane Feinstein a profité d’une interview sur la chaine CBS pour évoquer cet incident qui s’est produit chez elle. Un drone aurait espionné sa maison. Selon nos confrères de Politico, il s’agissait d’un « jouet », donc d’un drone de loisir. Et non d’un équipement professionnel ou ultra-sophistiqué.

Mais pour la sénatrice, cela a été suffisant pour soulever des questions relatives au respect de la vie privée. « Quand est-ce qu’une image de drone est un bénéfice pour la société ? Quand est-ce-que cela devient une traque ? Quand est-ce que cela viole la vie privée ? A quelle distance d’une résidence un drone peut-il s’approcher ? », autant de questions posées par la ssénatirce.. Il faut savoir qu’aux Etats-Unis, l’usage commercial d’un drone est encore compliqué. Mais ça l’est moins pour les drones de loisir (un peu l’opposé de ce qui se passe en France).

Ironiquement, les manifestants s’opposaient à la surveillance du gouvernement américain. Et la sénatrice Diane Feinstein fait partie de ceux qui ont défendu le programme de cyber-espionnage de la NSA. L’arroseur arrosé, pourrait-t-on dire.

(Source)

Share.