Facebook veut connecter le monde avec des drones et des lasers

0

Mark Zuckerberg vient d’officialiser le Connectivity Lab de Facebook, une nouvelle équipe qui va aider le projet Internet.org.

L’année dernière, Facebook et d’autres partenaires de l’économie tech, dont Nokia, Qualcomm et d’autres entreprises, ont lancé le projet Internet.org. Le projet (que de nombreuses personnes suspectent de ne pas être désintéressé) vise à augmenter la pénétration d’internet dans le monde. Pour le moment, on peut dire que le projet avance bien. Mark Zuckerberg vient même d’officialiser le Connectivity Lab, une équipe au sein de Facebook qui va travailler avec Internet.org.

« Aujourd’hui, nous partageons quelques détails sur le travail que le Connectivity Lab de Facebook fait pour développer des drones, des satellites et des lasers pour offrir l’internet à tout le monde » a déclaré le fondateur du numéro un des réseaux sociaux.

Internet.org a déjà fait des progrès via des partenariats avec des opérateurs, ce qui a permis de proposer des offres abordables dans des pays du tiers monde. Mais comme l’explique le CEO de Facebook, pour connecter le monde, les partenariats de ce genre ne suffisent pas. Ils veulent donc développer des technologies innovantes pour transmettre les données, afin d’atteindre leurs objectifs. Et c’est là qu’intervient le Connectivity Lab puisque ce laboratoire est chargé de développer ces nouvelles technologies.

Dans cette aventure, Facebook a embarqué des experts de la NASA et l’équipe d’une start-up britannique baptisée Ascenta, spécialiste de l’aéronautique. Cette équipe serait à l’origine des « premières versions de Zephyr, qui est devenu le plus long avion sans pilote volant au monde à l’énergie solaire. »

Les solutions apportées par les drones devraient surtout concerner les zones reculées de la planète avec peu ou pas du tout d’infrastructures.

Par ailleurs, Internet.org travaille aussi sur la méthode de transmission de données appelée FSO ou Free-space optical communication, qui consiste à utiliser la lumière pour transmettre les données, via des rayons laser infrarouge et invisibles. « Le FSO est une technologie prometteuse qui a le potentiel de nous permettre d’augmenter fortement la vitesse des connexions fournies par les satellites et les drones », affirme-t-on sur le site du projet.

On note aussi qu’aucun communiqué ne fait mention de Titan Aerospace, une société qui fabrique des drones Haute Altitude Longue Endurance utilisant l’énergie solaire et qui aurait intéressé Facebook.

(Source)

Share.