Fans de plongée sous-marine, le drone iBubble est fait pour vous

0

iBubble, ce nom n’est pas celui d’un nouveau produit Apple, mais le nom d’un drone sous-marin conçu par une start-up bien de chez nous, puisque cette jeune pousse est Lyonnaise.

L’idée de concevoir un drone qui fonctionne sous l’eau est née dans l’esprit de Kelvin Delfour. Nicolas Gambini, le PDG d’iBubble a expliqué : « L’idée est venue de Kelvin Delfour. Pratiquant la plongée, il voyait l’essor des drones aériens et s’est posé la question s’il était possible de créer des drones sous-marins afin de suivre et de filmer les plongeurs ».

Le premier drone autonome sous-marin se nomme désormais iBubble

Jusqu’à présent pour disposer d’un tel engin, il fallait déployer d’importants moyens matériels et ce type d’appareil était relativement cher. Il n’en fallait pas moins à la start-up iBubble, pour y voir une niche d’acheteurs potentiels, en faisant chuter le prix, le poids et les dimensions. Le drone iBubble fonctionne de façon totalement autonome et l’entreprise est fière de cette particularité, elle rappelle à qui veut l’entendre, que l’iBubble est le premier drone sous-marin autonome !

L’aventure iBubble a été possible lorsque la société Lyonnaise a décidé de se rapprocher de l’accélérateur de start-up grenoblois, Startup Maker, déjà connu pour avoir permis à Squadrone System de lancer son drone Hexo+. Désormais, l’objectif de l’entreprise est de démocratiser ce drone sous-marin et son leitmotiv est devenu : « Notre ambition avec iBubble est de redonner de la liberté aux plongeurs. »

Drone autonome sous-marin iBubble

La start-up lyonnaise compte commercialiser son drone d’ici le premier trimestre 2017 et pour parvenir à cette échéance, elle vient de lancer une campagne de financement participatif sur Indiegogo pour obtenir 300000 dollars. Actuellement la cagnotte a déjà atteint 137000 dollars.

Le drone iBubble est capable de filmer à 60 mètres, de se déplacer tout seul tout en conservant une distance proche du plongeur grâce à un bracelet spécial, il est équipé d’une caméra Hero 5 de chez GoPro et ne pèse que 5 kilos. L’engin dispose d’une autonomie d’une heure et peut descendre jusqu’à 60 mètres de profondeur, il conviendra parfaitement aux plongeurs de tous niveaux, aux centres de formation, aux scientifiques, aux entreprises travaillant en milieu sous-marin ou aux chasseurs aquatiques. Côté tarif, le chiffre avancé est de 1300 dollars. Un bien joli projet français !

Source

Source 2

Share.