GRTgaz songe à utiliser des drones pour survoler les gazoducs

0

GRTgaz envisage l’utilisation d’un drone pour survoler les gazoducs de France dans l’avenir.

Actuellement, la société RedBird effectue des tests pour le compte de GRTgaz, afin d’explorer la possibilité de faciliter les missions d’observations des gazoducs en utilisant des drones. La société qui gère près de 32 000 kilomètres de gazoducs et qui parcours plus de 600 000 kilomètres par ans, effectue cette tâche à l’aide de véhicules, d’avions ou d’hélicoptères.

Dans un avenir proche, il sera peut-être envisageable que tout cela se fasse en majeure partie avec un drone. La machine qui est actuellement utilisée est un drone de type avion. Fabriqué par Delair-Tech, il pèse 2 kilogrammes et a 2 mètres d’envergure. Autant dire qu’il ne s’agit pas d’un jouet. Question autonomie, le drone peut voler deux heures.

Equipé d’un capteur infrarouge, le drone devra détecter les anomalies et les risques. Par exemple : une menace sur les canalisations.

Mais pour le moment, on parle bien de tests car un tel usage des drones ne serait pas actuellement intéressant pour GRTgaz. Pour cause, l’autonomie qui serait insuffisante et le système automatisé de traitement des données des capteurs qui ne serait pas encore suffisamment développé. En effet, RedBird et GRTgaz veulent automatiser toute la chaîne, et non seulement les vols.

Le projet ne sera pas opérationnel avant 2015. Rappelons qu’En Alaska, une compagnie pétrolière a déjà demandé, à l’agence américaine quirégule l’aviation civile l’autorisation d’opérer des drones dans le cadre de ses activités.

Quant à ERDF, filiale d’EDF, il a déjà signé deux contrats avec Delta Drone pour utiliser des drones afin de faciliter l’entretien des réseaux électriques.

(Source)
Image : Par chazelles.info (oeuvre personnelle // own work) [GFDL ou CC-BY-3.0], via Wikimedia Commons

Share.