Hubsan H109S, DJI Phantom 2, Pocket Drone… Le marché du drone de loisir grand public en pleine effervescence

4

2014 sera-t-elle l’année du vrai démarrage des drones de loisir « grand public » ? Plusieurs indices semblent confirmer cette hypothèse. État des lieux et prospective.

Même si l’année 2013 fut très riche en évènements et en nouveautés « dronesques », avec notamment l’arrivée du DJI Phantom puis de sa déclinaison en une gamme complète, et également la sortie du génial mini-drone vidéo Hubsan X4 H107D FPV, force est de constater que le quadcopter « idéal » pour le grand public n’est pas encore totalement une réalité.

Le premier vrai drone « grand public » sera aussi facile à utiliser qu’un simple appareil-photo

Encore faut-il s’entendre sur cette notion de drone de loisir grand public idéal. J’ai ma petite idée sur le sujet, et je vais vous la livrer en détail. sachez déjà qu’elle ne se résume pas en trois lignes. Cet exercice de prospective me rappelle d’ailleurs quelque chose : Il y a quelques années sur Presse-citron je publiais une note appelant de mes vœux ce que j’avais nommé la Blog Machine. A l’époque, les tablettes, netbooks et autres ultrabooks n’existaient pas encore, tout juste émergeaient les premiers smartphones. Depuis ce post, tous ces nouveaux terminaux nomades et mobiles ont émergé et inondé le marché, et mes vœux ont été largement exaucés : la Blog Machine existe, et le choix est plutôt vaste.

Quel rapport avec les drones me demanderez-vous ? Celui-ci : comme je l’ai déjà indiqué à plusieurs reprises, je pense que le marché du drone grand public est encore balbutiant et qu’il est à un stade comparable à ce qu’était le marché du smartphone ou de l’appareil-photo numérique au début des années 2000. Ce qui signifie que le marché du drone n’a pas encore vu émerger son Apple ou son Nokia, même si un constructeur comme DJI avec son Phantom, s’en approche beaucoup.

Cela étant, aussi évoluées et merveilleuses que soient ces machines, il leur manque encore de nombreuses fonctionnalités pour qu’elles puissent rencontrer le succès auprès du grand public, au-delà d’un cercle d’initiés et de passionnés.

Alors, le drone idéal pour le grand public, c’est quoi exactement ?

C’est tout d’abord une machine qui possède ces 5 caractéristiques :

  • facile à piloter
  • sûr
  • léger
  • peu encombrant et facilement transportable
  • beau

Précisons également que je parle de machines volantes permettant de faire de la prise de vue photo et vidéo. Je laisse les autres disciplines de vol radiocommandé aux adeptes de l’aéromodélisme. Ici il va de soi que nous parlons photo et vidéo, quitte à reprendre le nouveau slogan de DJI : « Your flying camera ».

Rentrons un peu dans le détail des caractéristiques, quitte à imaginer des choses qui peuvent pour certains relever du fantasme irréalisable. Car comme dirait l’autre, « ils ne savaient pas que c’étaient impossible, alors ils l’ont fait ». Autrement dit, croyez-vous que l’iPhone existerait si Steve Jobs n’avait pas imaginé l’impossible ?

Je vous la fais donc en mode fiche descriptive (mais pas trop technique) à ma sauce, vous pourrez compléter la liste ou la contredire dans les commentaires. Les points suivis d’un [new] sont les caractéristiques qui n’existent pas actuellement mais qui me paraissent réalisables sans obstacle majeur.

  • Type : Quadcopter (quatre rotors)
  • RTF (Ready To Fly / Prêt à voler)
  • Stabilisateur gyroscopique
  • Contrôle d’orientation intelligent
  • Retour automatique autonome au point de décollage en cas de batterie vide ou perte de signal radio
  • Altimètre, limiteur d’altitude paramétrable
  • Autonomie de batterie : entre 20 et 30 mn
  • Portée de la radio : entre 300 et 500 m
  • GPS
  • Possibilité de vol autonome par programmation de way points sur carte sur smartphone ou tablette.
  • La programmation des way points inclut pour chaque way point : l’altitude, l’orientation du quad et le point de visée de la caméra [new]
  • Retour vidéo FPV avec moniteur vidéo intégré dans la télécommande
  • Affichage télémétrique des données essentielles de vol en direct sur l’écran : altitude, vitesse, charge de la batterie, distance par rapport à la télécommande
  • Caméra HD miniature orientable verticalement intégrée montée sur stabilisateur motorisé [new]
  • Détecteur d’obstacles avec fonction d’évitement paramétrable par programmation (soit sur la télécommande soit via une app mobile ou PC/Mac) : quand le quad s’approche à moins de X cm ou m d’un obstacle, il se stabilise et attend l’ordre du pilote. Ex : en vol indoor, le quad se met en vol stationnaire (+ alarme) quand il approche de 50 cm d’un mur ou d’un plafond [new]
  • Enregistrement du vols sur carte avec données est statistiques détaillées : plan de vol, altitude, vitesse, etc. Rendu des données en 3D.
  • Hélices carénées pour la sécurité en cas de contact avec une personne et pour protéger le quad
  • Bras pliables pour rangement et transport facile dans une housse de la taille d’un appareil-photo reflex
  • Envergure hors tout du quad en ordre de marche (déplié) : 30 cm
  • Poids : moins de 200g
  • Vendu dans sa housse/mallette de transport incluant chargeur et télécommande
  • Engin conforme aux normes et homologué DGAC par le constructeur à l’achat
  • Application intégrée de partage direct des photos sur… Dronestagram 🙂[new]
  • Prix : aux alentours de 790 euros.

Voilà pour la fiche technique, j’espère ne rien avoir oublié. Bien sûr d’aucuns pourront sourire ou s’étouffer et crieront que certaines fonctionnalités sont irréalisables. Je pense notamment à la mini-caméra HD intégrée sur nacelle, le tout devant occuper un volume de la taille d’un gros sucre. Mais je crois que rien n’est impossible, et que c’est juste une question de miniaturisation… et donc de budget. C’est pour cela que j’imagine un prix assez élevé, fondé sur le tarif que les consommateurs sont prêts à accepter pour un smartphone ou une tablette haut de gamme. Bien sûr, le prix idéal se situera plutôt autour de 350 euros, mais on parle là de la rolls du quad, un peu l’iPhone 5S ou le Galaxy S4 du drone 🙂

Le drone « idéal » existe peut-être déjà…

Ça c’étaient mes vœux pour le futur (le plus proche possible, espérons-le). En attendant, l’offre évolue très vite, et de nombreux nouveaux drones vont arriver sur le marché en 2014, dont les caractéristiques se rapprochent de plus en plus de cette machine idéale telle que je l’imagine.

Parmi la myriade de quads prévus dans les prochains mois, j’en retiens trois qui semblent particulièrement alléchants : le Hubsan X4 H109 FPV, le Hubsan X4 H109 PRO, et un projet original en cours de financement sur Kickstarter, le Pocket Drone. Je vous laisse aller voir les premières caractéristiques sur leurs pages respectives, et vous verrez que mon quad idéal se rapproche beaucoup d’un mix entre ces trois machines.

La réglementation va évoluer

Nous en avons déjà parlé : la France est le premier pays au monde a s’être doté d’une réglementation précise et officielle sur l’usage des drones civils et professionnels. Si cette réglementation a le mérite de poser un cadre légal et sécuritaire, elle reste extrêmement contraignante pour les particuliers ou les petites structures qui voudraient faire de la prise de vue aérienne. Certains éléments nous indiquent cependant que celle-ci devrait évoluer en 2014, peut-être en vue d’un assouplissement pour certains catégories d’utilisateurs, et notamment les amateurs qui n’ont aucune ambition de faire un usage professionnel et quotidien de leur drone.

Autre signe encourageant : la société Flying Eye vient de faire homologuer en série le DJI Phantom 2, ce qui signifie qu’on peut acheter un de ces appareils chez eux avec son certificat de la DGAC dans la boîte, ce qui va énormément simplifier les démarches pour les utilisateurs.

Tous ces éléments nous laissent penser que 2014 sera une année décisive et passionnante pour les amateurs et les passionnés de drones et de quads. Nous ne sommes certainement pas au bout de nos surprises, sachant que d’autres projets se développent probablement en secret, qu’ils émanent de jeunes entrepreneurs indépendants ou de marques déjà établies. Surveillez ces colonnes, nous veillons pour vous !

Share.
  • kazed13

    Merci pour cet article !

    J ajouterai : un nom marketting ! iphone ca parle tout de suite, alors que Hubsan X4 H109 FPV … :S

    • pressecitron

      Exact ! Dans le genre, « Phantom » n’est pas mal 🙂

  • Drixxx

    Merci pour les infos surtout l’homologation fly eyes tres interressant.
    J’espere aussi que les prix de DNC baisserons aussi en 2014.

  • Bibi

    Vous avez oublié L’AR Drone de Parrot qui n’en est pas loin