La FAA allège la réglementation pour les drones commerciaux

0

La FAA allège sa réglementation sur les drones commerciaux.

La FAA, l’autorité américaine de régulation de l’aviation a décidé de s’adapter aux besoins des nouveaux marchés que représentent les drones commerciaux. Elle a donc lancé PathFinder, une sorte de partenariat que les entreprises scelleront avec la FAA pour pouvoir faire évoluer leurs drones dans le ciel américain.

Une réglementation plus souple pour les drones commerciaux ?

L’autorité américaine de régulation de l’aviation, est en train de lâcher du leste en matière de réglementation aérienne pour les drones. Les entreprises souhaitant développer leurs activités commerciales pourront désormais le faire plus facilement. Amazon n’est pas encore concerné par cette nouveauté dans la réglementation, bien qu’il ait récemment manifesté un vif intérêt pour lancer son service de livraison par drone Prime Air.

En revanche, plusieurs entreprises américaines ont pu signer le partenariat PathFinder avec la FAA. CNN pourra désormais utiliser des drones pour effectuer ses reportages en zone urbaine, PrecisionHawk aura la possibilité de survoler les champs de ses clients pour surveiller les récoltes ou Santa Fe Railway pourra surveiller l’état de ses installations ferroviaires.

7500 drones commerciaux à l’horizon 2020 aux Etats-Unis

Il est plus que certain que la liste des entreprises va gonfler rapidement, et Amazon ou Google devrait y figurer en bonne place. L’autorité américaine de régulation de l’aviation s’attend à devoir accueillir au moins 7500 drones dans l’espace aérien américain d’ici 2020, mais si les Etats-Unis veulent s’imposer dans le secteur des drones, un marché encore très jeune et potentiellement infini, il est nécessaire d’assouplir la législation, plutôt que de la renforcer comme c’est le cas en Europe notamment.

La raison qui pourrait aussi expliquer ce brusque changement de cap de la part de la FAA qui jusque-là imposait des règles très drastiques, est sans doute la menace que des géants comme Google et Amazon avait faite, de délocaliser leur « recherche et développement » dans un pays moins contraignant en termes de réglementation.

Source.

Share.