La France achète 12 Reapers aux Etats Unis

0

Le Ministère de la Défense français souhaite faire l’acquisition de 12 drones d’observation comme préconisé dans le Livre Blanc de la Défense 2013.

Vu le retard pris par l’Europe en matière de drones militaire, c’est vers les États-Unis que se tourne la Défense Nationale en passant une commande de 12 Reapers auprès de la société Général Atomics pour un montant estimé à 1 milliard d’euros. Le groupe européen EADS propose pourtant son propre drône de reconnaissance, l’Harfang qui est le fruit d’un partenariat entre sa filiale Cassidian et l’entreprise de construction aéronautique israélienne IAI. Le MQ-9 Reaper, lui, est à la fois un drone de surveillance et un drone de combat.

Le choix des militaires français pourrait s’expliquer par une problématique de délais, plus que par une question de technologie. Engagé dans un conflit au Mali, la France souhaite acquérir rapidement deux Reapers qui pourraient être prélevés sur le quota de l’US Air Force. D’après le Figaro, l’acquisition des dix autres Drones serait moins urgente et conditionnée à un transfert technonologique qui permettra aux ingénieurs de l’Armée de l’Air de franciser les appareils afin qu’ils puissent voler dans l’espace européen.

C’est dans ce cadre que le Pentagone a notifié au Congrès des Etats-Unis, une demande d’achat de 16 drones. La vente d’armes à un pays étrangers nécessite en effet l’accord du parlement américain et il est de tradition de demander une autorisation supérieure à la commande exprimée (ici de quatre appareils) afin de prévoir une marge dans les négociation et les commandes futures. Le Pentagone estime qu’il « est vital pour les intérêts américains d’aider la France à développer et maintenir une capacité de défense forte et réactive» et que « la France est l’une des puissances politiques et économiques majeures en Europe et dans l’OTAN et un allié des Etats-Unis». Il est donc fort probable que le Congrés donne son accord et que deux Reapers rejoignent très rapidement les armées françaises engagées pour la défense de la démocratie au Mali..

Share.