La livraison par drone envisagée par Amazon en France, cela se précise

0

Le PDG d’Amazon, Jeff Bezos, croit fortement à la livraison par drone. Dans cette perspective, l’enseigne a ouvert un centre de R&D en France dans l’optique de proposer cette innovation dans le futur en France, une première ayant été déjà réalisée en Grande-Bretagne. Les chercheurs de ce centre travailleront ainsi à la création de ce service inédit nommé Amazon Prime Air.

Amazon a annoncé, via un communiqué, « un plan d’investissement majeur destiné à soutenir sa recherche et développement en France avec l’ouverture d’un nouveau Centre de Développement Prime Air basé à Clichy ».

Amazon souhaite développer son service Prime Air

Dans l’optique de développer le service Amazon Prime Air, le service de livraison par drones, une unité de recherche et développement a ouvert à Clichy, lieu d’implantation d’Amazon France. Plusieurs chercheurs auront pour objectif de travailler sur la faisabilité de ce service, à savoir effectuer des livraisons à domicile en une demie-heure grâce à des drones.

Paul Misener, un des responsables de l’innovation chez Amazon, a indiqué: « Cette équipe d’ingénieurs talentueux contribuera au développement du logiciel de gestion du trafic dédié aux drones autonomes le plus sûr et le plus sophistiqué au monde », ajoutant : « La France fourmille de talents. Son excellence académique est réputée à travers le monde et nous sommes convaincus que ce savoir-faire unique jouera un rôle majeur alors que nous continuons à innover pour les clients ».

Plus particulièrement, il s’agit pour ces chercheurs de travailler sur la gestion des déplacements des drones, via la création d’un logiciel de gestion du trafic ; le but est ainsi d’assurer efficience et sécurité. Ainsi, pour Amazon, il s’agira « d’identifier et de séparer le trafic aérien en temps réel, de planifier des vols intégrant la gestion des imprévus et le contournement des fortes intempéries ».

Une innovation difficile à mettre en place

Parmi les écueils à surmonter, il s’agit de faire attention à ce que les drones « ne convergent pas tous au même moment dans un endroit donné de l’espace aérien, qu’ils sachent réagir face à tous types d’obstacles prévisibles ou non prévisibles », comme l’indique Paul Misener, responsables de l’innovation chez Amazon.

A cela s’ajoute les contraintes d’ordre juridique, qu’Amazon compte limiter grâce à ses juristes. En effet, les réglementations encadrant l’usage des drones, que ce soit au niveau privé ou commercial, sont particulièrement fortes aujourd’hui.

Amazon devra faire face à de nombreuses contraintes pour développer la livraison par drone à grande échelle. L’enseigne pourra toutefois compter sur ses partenariats étrangers, afin de devenir un pionnier en la matière, la livraison par drones étant un objectif de plus en plus prisé par nombre d’entreprises au niveau mondial.

Share.