Le drone Ehang 184, capable de transporter un passager, c’est du sérieux…

0

Un drone taxi ! cela vous paraît de la science fiction, pourtant un constructeur chinois est sur le point d’y parvenir… Le drone Ehang 184 a obtenu l’autorisation de réaliser des vols d’essais dans le Nevada.

Lorsque nous avions évoqué le drone chinois Ehang184 lors du salon de Las Vegas il y a quelques mois, beaucoup de sites, de journalistes et d’internautes se moquaient alors de ce drone, en parlant presque d’un hoax. Pourtant, comme nous l’annoncions, ce drone révolutionnaire allait rapidement refaire parler de lui.

Le drone Ehang 184 obtient l’autorisation de voler dans le Nevada

On voit aujourd’hui que c’est bien le cas, puisque les États-Unis semblent croire dans ce produit et ont décidé d’autoriser son utilisation dans le Nevada afin d’expérimenter ses capacités. Il s’agit d’une très grande décision, qui pourrait même être décisive pour la future commercialisation du drone Ehang 184 dans les années à venir.

Ces expérimentations seront suivies de très près par la Federal Aviation Authority (FAA), l’Institut du Nevada pour les systèmes autonomes (NIAS) et le Bureau du Gouverneur chargé du développement économique (GOED).

Le constructeur chinois souhaite proposer à terme un drone taxi, où un passager pourrait s’asseoir, programmer sa destination sur un écran et laisser ensuite la machine faire le reste pour arriver à bon port. C’est en effet la particularité du drone Ehang 184, il est totalement autonome et ne nécessite aucune action humaine pour voler. Le fabriquant travaille toutefois sur un système de prise de contrôle à distance du drone, manuellement, en cas de problème technique. Durant toute la durée du vol, ce dernier est suivi par un système similaire au centre de contrôle aérien des aéroports.

Drone taxi, drone livreur… le drone Ehang 184 a déjà de nombreuses applications possibles

Comme nous avions pu le voir lors du dernier CES de Las Vegas, ce drone d’environ 200 kilos était capable de voler à 100 km/h et transporter une personne de 100 kg très facilement. Doté alors d’un moteur de 106kW, son autonomie n’était que de 23 minutes. L’entreprise devra donc améliorer cet aspect-là, afin de bénéficier d’une meilleure autonomie, mais tout semble déjà prêt pour l’objectif que s’est fixé le constructeur chinois : Inonder le monde avec ce nouveau moyen de transport impressionnant, dès 2020 !

Le seul obstacle semblant encore se présenter devant le lancement de ce véhicule autonome du futur, reste la législation qui semble ne plus évoluer suffisamment vite par rapport aux avancées technologiques. De nombreux pays comme la France en sont encore à réfléchir sur la législation des drones de quelques kilos, alors que des entreprises sont déjà pratiquement prêtes à commercialiser des « voitures volantes » !

Même si ce drone ne transporte jamais d’humain, il sera un remarquable outil pour faire du transport de marchandise, de la livraison, etc. Nous le réaffirmons, nous n’avons pas fini d’entendre parler du drone Ehang 184…

Source

Share.