Les drones piégés sont une menace de plus en plus sérieuse

0

L’état islamique en déroute dans de nombreuses villes d’Irak a démocratisé certaines attaques terroristes en ayant recours à des drones piégés. Un savoir-faire que les autorités de nombreux pays craignent de voir s’exporter à l’étranger et notamment en France, où l’état islamique a déjà frappé à de nombreuses reprises.

La menace est prise très au sérieux car un attentat au drone piégé a fait 2 morts et deux blessés à Erbil près de Mossoul. Depuis, James Bevan, directeur de l’ONG Conflict Armament Research a expliqué : « l’usage de drones par les terroristes et les insurgés est un sujet d’inquiétude croissant au niveau international ».

L’État Islamique perfectionne ses drones piégés pour réaliser des attentats plus meurtriers

L’EI avait jusqu’à présent utilisé les drones pour faire de l’espionnage dans les zones ennemis, mais repoussés de plusieurs villes importantes d’Irak, les djihadistes ont changé de stratégie et transforment les engins volants en bombe artisanale. Du côté français, particulièrement ciblée par l’État Islamiste la menace est prise très au sérieux et les forces de l’ordre ont pour consigne de considérer chaque drone comme un potentiel colis suspect.

Les djihadistes semblent avoir mis au point des systèmes de largage de grenades ou d’explosifs depuis des drones de type Phantom 4. Pour le moment, de nombreuses limites techniques ou physiques réduisent la portée des attentats via des drones piégés, comme l’autonomie, le poids de la charge, mais plusieurs ateliers clandestins découverts en Irak démontrent que des techniciens sont en train d’améliorer leurs drones, pour justement rendre leurs engins nettement plus meurtriers.

Don Rassler a souligné : « les futurs drones seront capables de transporter des charges plus lourdes, de voler plus longtemps et plus loin en utilisant des lignes de communications plus sécurisées ». Ce responsable du Combating Terrorism Center (CTC) a expliqué : « aucun groupe terroriste n’a démontré posséder des drones très efficaces, très meurtriers et très sûrs. Cela ne signifie pas qu’il faut exclure des surprises ou que ces défis sont insurmontables ».

Une menace à prendre désormais très au sérieux même en Europe

Ce qui inquiète le plus les autorités, n’est pas le drone équipé d’une charge explosive, mais un drone qui serait équipé d’un dispositif chimique ou bactériologique, via un aérosol. L’État Islamique a eu recours à ce genre d’agents par le passé, le risque est donc assez grand que l’EI cherche à terroriser les européens ou les américains en menant une attaque de ce genre.

Autres menaces sérieuses, l’explosion d’un drone dans une complexe industriel classé SEVESO (une usine chimique, une raffinerie, un gazoduc, une centrale nucléaire, un pétrolier, etc.). On comprend donc mieux avec cette menace agissant comme une épée de Damoclès sur les français, pourquoi le gouvernement cherche à se doter le plus rapidement possible de systèmes de localisation de drones, de brouillage et de neutralisation.

Share.