Les drones sont-ils une menace réelle à la sécurité nationale ?

0

Faut-il avoir peur des drones ? La question peut paraître surprenante mais ces appareils inquiètent de plus en plus les autorités de plusieurs pays comme la France ou la Belgique, où des groupes terroristes disposent de « djihadistes dormants » qui pourraient avoir recours à cette solution pour réaliser des attentats de grandes envergures.

Depuis le dernier attentat de Daesh perpétré à Bruxelles, la Belgique, mais également de nombreux pays commencent à redouter des attaques via des drones. Pour beaucoup cette éventualité est réelle, très inquiétante et surtout placerait les autorités en très mauvaise posture, car ce risque est dénoncé depuis longtemps et pourtant aucun dispositif ne permet pour le moment de protéger efficacement des bâtiments ou des infrastructures.

Un drone pourrait causer une catastrophe en s’attaquant à un site classé SEVESO

Ce que tout le monde craint, c’est un drone équipé d’une charge explosive qui passerait facilement à travers les mailles du filet sécuritaire d’un site sensible SEVESO comme une entreprise chimique, une raffinerie, une centrale nucléaire, un pétrolier ou même un avion, pour créer une catastrophe de très grande ampleur.

Cette menace terroriste tous les pays européens l’envisagent très sérieusement et la redoutent, mais à ce jour les technologies anti-drones ne sont pas suffisamment fiables pour promettre une sécurité à 100%. Il s’agit donc d’une faille très importante dans la sécurité des états, que les terroristes pourraient mettre à profit pour leurs sombres desseins.

L’expert en terrorisme Thomas Renard a indiqué : « Ce n’est pas de la science-fiction, c’est quelque chose qui a déjà lieu là-bas, donc il n’y a aucune raison que cela n’arrive pas ici ». Il est vrai que de nombreux groupes terroristes, dont l’état islamique utilisent très fréquemment les drones, exporter ce savoir-faire est donc une possibilité vraisemblable.

Thomas Renard précise : « L’État islamique a déjà utilisé et utilise toujours des drones en Syrie et en Irak notamment, dans le cadre de la reconnaissance du terrain avant de mener des attaques. Mais il utilise aussi des drones pour des objectifs de propagande. Donc à partir du moment où ils ont maîtrisé cette technologie, on peut tout à fait imaginer qu’ils puissent l’utiliser ici en Europe ».

Ce dernier a pris comme exemple : « Par ailleurs, on sait que par le passé des groupes d’autres organisations, notamment Hezbollah, notamment les brigades al-Qassam en Palestine, ont utilisé des drones qu’ils ont militarisés. C’est-à-dire qu’ils les ont armés de missiles, où qu’ils ont mis dessus des charges explosives. Donc  là on est dans des scénarios tout à fait réels ».

Source

Share.