L’usage des drones dans les recherches sur l’environnement et en météorologie

0

Des scientifiques de l’Université de Virginie, aux Etats-Unis, ont procédé à des tests pour évaluer les possibilités offerts par les drones en remplacement des ballons météos, pour la collecte d’informations sur la météo et le climat.

En effet, un drone pouvant voler à 30 mètres d’altitude peut permettre d’avoir des informations précises et utiles. Pour le moment, il est déjà possible de mesurer la température et le taux d’humidité avec un drone. Les chercheurs espèrent que les drones permettront aussi, très bientôt, de déterminer la vitesse et la direction du vent.

Actuellement, ce sont des ballons d’hélium qui sont utilisés par les chercheurs du monde entier pour récolter des informations. Pourtant, sous certaines conditions météorologiques, son utilisation peut ne pas être appropriée. L’utilisation d’un hexacoptère pourrait être idéale pour suppléer aux ballons d’hydrogène.

Le principe devrait être le même que celui des robots utilisés pour mesurer les paramètres dans les environnements marins et sous-marins. Équipés de capteurs, ces derniers renvoient les informations chez les chercheurs pour être interprétés.

Si les travaux des chercheurs de l’Université de Virginie s’avéraient fructueux, cela se verrait bénéfique pour les travaux de recherche sur le changement climatique.

(source).

Share.