Nancy vue du ciel par drone : la ville veut acheter les images de la vidéo interdite

3

Bonne nouvelle pour le jeune pilote de drone de Nancy et sa vidéo interdite : la ville de Nancy s’apprête a acheter ses images, qui offrent une superbe promotion à la cité ducale.

L’affaire a fait grand bruit la semaine dernière, dépassant largement le petit monde des pilotes et experts en drones pour toucher les médias grand public : un jeune vidéaste de 18 ans se retrouve sous les feux de la justice, accusé de « mise en danger de la vie d’autrui » pour avoir réalisé sans autorisation et publié sur les réseaux sociaux un clip tourné avec un drone montrant la ville de Nancy[1].

Après ce buzz involontaire et le désagrément d’être convoqué au tribunal, voici enfin une bonne nouvelle pour Nans Thomas, l’auteur de la vidéo : selon l’Est Républicain, la ville de Nancy serait intéressée à acheter quelques séquences de la vidéo. Il est vrai que celle-ci, vue dans le monde entier par plus de 400.000 internautes, est plutôt flatteuse pour la cité ducale, et lui offre probablement une promotion gratuite inespérée. Pour le maire de Nancy André Rossinot, qui a rencontré Nans Thomas dimanche matin, cette vidéo est finalement une aubaine, avec ses images qui « font le tour du monde, offrant à la ville la plus belle des campagnes de pub, une campagne à zéro euro ».

Créativité vs. réglementation…

Mais Nancy ne se contentera pas d’acheter quelques images de la vidéo au jeune entrepreneur (qui révise actuellement son bac) : André Rossinot a également proposé à Nans Thomas de rejoindre l’équipe locale qui porte le dossier de candidature du Grand Nancy et du Sillon lorrain au label French Tech, car « Son cas illustrerait la « pertinence » des dispositifs d’aide et d’accompagnement à la création d’entreprises ».

Nans Thomas, qui reste très discret, a même eu droit aux honneurs d’un article dans le Times, et une page Facebook de soutien compte déjà près de 12.000 fans au moment où j’écris ceci.

Une affaire symptomatique du combat perpétuel entre technologie et créativité d’un côté, et contraintes et réglementations de l’autre. Un élément intéressant, et peut-être encourageant : André Rossinot, le maire de Nancy, qui n’est pas exactement un anarchiste, et qui reste un homme influent (ancien ministre, entre autres), prend fait et cause pour le jeune droniste, et pense que « la réglementation nécessiterait peut-être une mise à jour ».

[1] Une affaire qui relance (ou lance…) le débat sur la réglementation qui encadre l’utilisation des drones en France, sur laquelle j’ai déjà eu l’occasion de m’exprimer à plusieurs reprises, estimant pour ma part qu’elle est incohérente et beaucoup trop restrictive. Tellement restrictive qu’elle rend hors la loi et donc théoriquement impossible toute utilisation d’appareil volant radiocommandé avec caméra sur le territoire national si l’on est pas un professionnel patenté et bardé de tous les diplômes, homologations, et autorisations (DGAC, préfecture…). Peut-être devrions-nous nous inspirer de la réglementation en vigueur en Suisse, beaucoup plus souple, et qui tient compte du développement potentiel d’une activité à forte croissance.

PS : la ville de Lyon m’avait demandé l’autorisation d’utiliser la photo figurant en tête de cet article pour sa page Facebook, ce que j’avais accepté avec grand plaisir (et gratuitement bien sûr).

(source)

Share.
  • violaine Pitch

    Elle est belle cette vidéo, je trouve qu’il montre bien sa ville.
    J’espère qu’il n’aura pas trop d’ennuis par la suite.

  • Là on se marche sur la tête !
    Est ce qu’il y a 2 poids et 2 mesures niveau législation ?
    Ce jeune homme a joué, il a sciemment ignoré la loi en connaissance de cause. C’est bien beau de jouer les victimes ensuite…
    La mairie de Nancy semble vouloir faire la même chose, et bien qu’on la laisse acheter les images, et qu’on l’envoi au tribunal également par la suite !

    • vik

      Entièrement d’accord, on en fait quoi des pros qui volent en respectant les règles, qui ont passés leur brevet …si la ville de Nancy veut des images qu’elle appelle un pro ..la ville ne changera pas de couleur

      d’ici la . Meu non enfin …Il y a des lois, respectez- les. Qu’il soit puni pour justement faire un exemple ou laissez les jeunes conduire la voiture de papa sans permis …