Naviator, un drone hybride conçu pour la profondeur

0

Le Shell Ocean Discovery X-PRIZE a pour objectif de favoriser le développement de projets permettant de cartographier les fonds marins. Parmi ceux-ci, Naviator, un drone capable de se déplacer dans les airs mais aussi sous l’eau.

Son nom est la contraction de Navy (marine) et d’Aviator (aviateur). La définition même de son profil atypique, à la fois maritime et aérien. Il est présenté par l’université de Rutgers au Shell Ocean Discovery X-PRIZE

Seulement 5% du sous-sol marin cartographié

Ce concours vise à améliorer la cartographie du plancher océanique. Alors que notre planète est recouverte de 70% d’eau, nous ne connaissons que 5% de son sous-sol. Soit moins que de la Lune ou de Mars ! Pourquoi ? A cause des températures très basses et des niveaux de pressions que subissent ce qui est envoyé dans les profondeurs océaniques. 21 équipes internationales viennent d’être sélectionnées pour y participer parmi lesquelles celle de l’université de Rutgers qui porte le projet Naviator.

Naviator est un drone conçu pour pouvoir survoler les flots avant de plonger facilement les eaux et de s’y déplacer avec facilité. Son seul défaut réside sans doute dans son câble. Il doit en effet être relié en permanence à une plateforme au sol pour transmettre les données.

Naviator un projet initialement financé par l’US Navy

Avant de participer à ce concours, le projet Naviator avait déjà attiré l’attention de l’US Navy. Ils avaient ainsi reçu 600.000 dollars de la part de la recherche navale. Le profil à la fois marin et aérien du projet avait en effet tout pour convaincre l’armée américaine. Ils y voyaient alors un outil idéal pour détecter les mines sous-marines. « Il y a des oiseaux qui plongent et des poissons qui volent » expliquait alors le professeur Francisco Javier Diez, du département d’ingénierie mécanique et aérospatiale de l’université. « Mais nous défions la nature au lieu de l’imiter, notre appareil est aussi doué pour l’un que pour l’autre » s’émerveillait-il.

Pour l’équipe, l’objectif est aujourd’hui de remporter au moins une partie du prix du Shell Ocean Discovery X-PRIZE. Le vainqueur recevra 4 millions de dollars et le second 1 million. Les 8 projets suivants se partageront 1 million supplémentaire. Pour cela, ils devront dans un premier temps descendre à 2000 mètres de profondeur et cartographier au moins 5% d’une zone de 500 km² à une résolution de 5M. Le second round les obligera à descendre à 4000 mètres de profondeur.

Toutefois la tâche pourrait se révéler compliquée pour Naviator. Sa structure même le rend aussi fragile aux grandes profondeurs. Il devrait dans tout les cas pouvoir trouver d’autres débouchés potentiels notamment dans les plateformes pétrolières ou encore pour des opérations de sauvetage.

Source

Share.