Paparazzi : les stars californiennes n’auront plus à craindre les drones espions

0

Le gouverneur de Californie a signé ce mardi une proposition de loi, qui durcira considérablement la législation sur l’utilisation des drones. Les paparazzis auront désormais des contraintes plus strictes pour l’usage d’un drone lors de la réalisation des photographies avec ce type d’appareil. L’objectif est de ne pas enfreindre le respect à la vie privée des stars.

La législation des drones se durcit aux États-Unis pour les paparazzis

Jerry Brown. Ce nom fait rager les paparazzis qui pensaient avoir trouvé une solution inédite pour capter des images de célébrités dans leur demeure ou durant leurs déplacements. Le gouverneur de l’État de Californie a en effet ratifié l’Assembly Bill 856, qui précise l’usage des drones dans ce cas de figure et rappelle le droit au respect de la vie privée.

Le député Ian Calderon qui est l’auteur de ce texte de loi a expliqué : « Nous avons appris que les paparazzis ont utilisé des drones pendant des années pour violer la vie privée et prendre des photographies de personnes publiques dans leurs activités les plus personnelles – malgré la loi en vigueur ».

Jusqu’à présent la loi américaine interdisait les prises de vues par les fenêtres ou des ouvertures, de pénétrer dans les demeures avec des drones ou tous types d’engins télécommandés, de franchir des barrières, etc. Quelques failles existaient toujours, que les paparazzis avaient rapidement exploitées puisqu’il n’était pas question des extérieurs ou lors des déplacements des stars. La nouvelle loi inclut désormais tous les espaces qui font partie de la propriété (piscine, terrasse, jardin, terrain de tennis, etc.), mais également tout ce qui entraine une « violation physique de la vie privée et à toute intrusion dans un espace personnel », les clubs, les sorties, la plage, etc.

drone-espionnage-paparazzi-legislation

Source

Share.