Parrot AR.Drone 2.0, ‘Built for the elements’ le film

1

Le Parrot AR.Drone 2.0 fait encore son cinéma, et de fort belle manière. « Built for the elements » est un clip vidéo tourné en slow motion à1200 images par seconde avec une caméra très haute vitesse Phantom Flex. Ce qui permet d’obtenir des images de l’engin en action genre super-production Hollywoodienne censées mettre en valeur sa robustesse et la puissance.

Pour cela les producteurs n’ont pas lésiné sur les effets spéciaux, faisant traverser au pauvre drone qui n’en demandait pas tant un mur de flammes et un mur de flotte (dans cet ordre, c’est préférable), puis se crasher sur un vilain mur en brique. Un passage au cours duquel l’AR.Drone utilisé a eu plus de le chance que le mien, car le même type de choc contre le plancher pourtant souple de mon appartement a eu raison de la carène extérieure sans un pli, la pulvérisant en trois morceaux pour un simple atterrissage un peu brutal. D’autre part je ne suis pas certain que l’AR.Drone soit aussi résistant aux flammes et à l’eau dans la vraie vie, mais bon on va dire que c’est du cinéma hein.

Une vidéo qui ne défrisera probablement pas le jury de Cannes, mais qui a quand même nécessité quatre jours de tournage sur un plateau de 500 m² et mobilisé pas moins de 40 personnes… et 25 AR.Drone 2.0 !

Joli travail !

.

Share.
  • Très beau clip, le drone est utilisé à toutes les sauces en ce moment, surtout pour la réalisation de vues en plongée dans des courts métrages ! Par exemple dans la vidéo du stunteur Julien Welsch en plein désert du Maroc ! Merci pour l’article !