Parrot : « les drones, comme toutes choses, ont des aspects négatifs et des aspects positifs »

0

Pour le PDG de Parrot, il ne faut pas voir que les aspects négatifs des drones.

Drone Parrot

Que vous soyez Français ou pas, si vous êtes droniste, vous connaissez forcément Parrot. Avec ses AR.drone, la société française a largement contribué à faire du drone de loisir un produit de masse. Récemment, celle-ci a lancé le Bebop, un drone de loisir que la presse a qualifié de « caméra volante ».

Durant une interview accordée au site TrustedReview, le PDG de Parrot, Henri Seydoux, s’est exprimé au sujet de la mauvaise presse dont les drones de loisir font dernièrement l’objet, suite aux différents incidents qui se sont succédé dans le monde.

Et pour le PDG français, c’est simple, une technologie n’est ni bonne ni mauvaise :

« Les drones, comme toutes choses, ont des aspects négatifs et des aspects positifs. Qu’est ce qui n’a pas d’aspects négatifs ? Je suis sûr que votre grand-mère se souvient de quand les premières voitures sont arrivées à Londres et tout le monde est devenu fou ».

Henri Seydou a raison. En plus de permettre aux journalistes et aux photographes de réaliser d’incroyables vues aériennes, les drones peuvent également être utilisés pour faire de la planète un monde meilleur. Récemment, les Emirats Arabes Unis ont même lancé un concours « Drone For Good », avec une récompense d’un million de dollars, afin d’accélérer les usages des drones dans l’humanitaire, les services publics et la conservation.

(Source)

Share.