SmartPlane : un biplan contrôlé par smartphone, un drone jouet de plus

0

SmartPlane est le premier biplan qui se contrôle avec un smartphone.

Si le marché de ces petits drones commandés par smartphone est encore dominé par le français Parrot et le chinois DJI (en tout cas pour le dernier Phantom 2 Vision, dont la caméra est opérée via smartphone), de plus en plus de start-up lancent leurs prototypes toujours aussi innovants les uns que les autres et surtout de moins en moins chers. Mais la majorité des drones grand public sont encore des mini-hélicoptères ou alors des multi-rotors. L’avantage de ces drones à plusieurs hélices est bien sûr leur manœuvrabilité et surtout le décollage vertical – très important. En revanche, les hélicoptères consomment beaucoup d’énergie et ont une autonomie limitée.

Alors, de plus en plus de start-up se tournent vers le mini-avion pour grand public. Hier, nous évoquions le projet PowerUp 3.0 sur KickSterter. Il s’agit d’un petit « module » qui va « motoriser » vos avions en papier et les permettre de faire des vols contrôlés. Le tout coûte $30. Une application pour smartphone permet de piloter l’avion. Autonomie : 10 minutes.

De son côté, la société allemande TobyRich a lancé son SmartPlane : un avion de type biplan qui se contrôle avec un iPhone grâce à une application dédiée. Celle-ci est spécialisée dans les objets connectés avec les smartphones. L’avion en question utilise une liaison Bluetooth 2.1 ou WiFi pour se connecter au smartphone de son opérateur. Le constructeur met également en avant la capacité du SmartPlane à voler à une vitesse relativement réduite, ce qui permet d’avoir plus de contrôle sur les manœuvres et donc de faire plus d’acrobaties. Les commandes utilisent l’accéléromètre du smartphone pour contrôler le gouvernail et un levier virtuel pour régler la puissance du moteur.

La batterie du SmartPlane lui permet de voler pendant 30 minutes, ce qui est tout l’avantage des « avions » par rapport aux hélicoptères. La carrosserie en EPP lui permet d’avoir une certaine résistance aux chocs. Le tout coûte 69 euros.

En revanche, comme le kit PowerUp, le SmartPlane n’intègre pas de caméra. Sur l’écran de votre smartphone, vous aurez un horizon artificiel. C’est aussi, de ce fait, un appareil qui ne peut se piloter qu’à portée de vue. A moins que vous ne soyez suffisamment bricoleur pour placer une mini-caméra sans altérer la stabilité de l’appareil, ni en réduire l’autonomie, le SmartPlane sera plutôt idéal pour faire des looping et différentes acrobaties. D’après le constructeur, il est compatible avec le vol en intérieur.

(Source)

Share.