Status-6 : le premier drone nucléaire de la Russie

0

Après le ciel, c’est donc la mer qui sera le nouveau terrain de jeu des militaires et des drones. D’après Washington et plusieurs sources, la Russie aurait conçu des drones sous-marins capables de transporter des armes nucléaires.

La Russie expérimente un drone nucléaire

Le nom de ce projet toujours assez secret serait Status-6, un sous-marin très discret capable de transporter des armes nucléaires d’une puissance d’une mégatonne et nettement moins encombrant qu’un sous-marin classique, lui permettant de naviguer dans des endroits où un sous-marin traditionnel ne pourrait pas évoluer, notamment à de faibles profondeurs. Un avantage stratégique certain puisque le sous-marin pourrait s’approcher au plus près de ses cibles, sans être détecté.

Juste pour information une mégatonne est une puissance de frappe colossale, puisque la bombe lâchée sur Hiroshima était de 0,15 mégatonne et celle de Nagasaki faisait 0,22 mégatonne.

Autres atouts de ce drone nucléaire à la forme de torpille, il serait très maniable lors des manœuvres et irait même à une vitesse bien supérieure que les autres sous-marins, en atteignant les 24 nœuds (44 km/h). Toujours d’après les informations dévoilées par le gouvernement américain, mais non confirmées par la Russie, le drone sous-marin aurait une autonomie d’un peu moins de 1000 kilomètres en naviguant à 9 km/h.

Outre ses capacités de frappes nucléaires ou du moins de dissuasion nucléaire, le drone Status-6 peut aussi réaliser des missions plus pacifiques, comme de la cartographie ou des missions scientifiques.

Share.