Suisse : un opérateur de drone aurait été tué par son propre appareil

0

Un homme de 41 ans est mort. Des indices portent à croire que celui-ci aurait été frappé par son hélicoptère radiocommandé.

L’appareil en question  est un modèle réduit d’hélicoptère que l’homme voulait tester dans le canton de Lucerne. Son corps a été trouvé mercredi dernier à 25 kilomètre de Lucerne. Selon la police locale, après investigations, le corps du défunt montrait des blessures graves sur la tête et le bras. Les investigateurs affirment que l’homme aurait subi ces blessures graves alors qu’il était en train de piloter son drone. Il s’agit d’un modèle Gaui X7, dont le prix peut varier de 900 $ à 1.400 $. Le petit hélicoptère pèse 2.3 kilos. Son rotor principale a un diamètre de 1.61 mètres. Il mesure 1.34 mètres de longueur et 37 centimètres de hauteur. Il est à noter que cet appareil de fabrication taïwanaise est propulsé par un moteur électrique et non pas thermique.

La police n’a pas encore donné plus de précision au sujet des circonstances du décès. Les cas d’accidents mortels avec les drones civils sont très rares. Toutefois, des cas similaires peuvent être cités, comme celui qui a eu lieu au Texas en 2003. Un instructeur avait été frappé par un modèle réduit d’hélicoptère sur la gorge. En revanche les accidents non-mortels sont plus fréquents.

Des experts ont déjà averti sur les dangers que peuvent représenter les drones pour leurs opérateurs et pour l’entourage. En effet, les rotors de ces appareils peuvent tourner jusqu’à 413 kilomètres/heure. Par ailleurs, des constructeurs ont déjà mis en place un système d’arrêt automatique du rotor, en cas de blocage. Il est aussi prudent de toujours suivre les check-lists à la lettre pour éviter un grand nombre d’accidents.

(Source)

.

Share.