Un drone civil pour la défense des droits des animaux

0

En Australie, un groupe de défense des droits des animaux va utiliser un drone civil pour surveiller les fermes et veiller à ce que les bêtes ne soient pas victimes de maltraitances.

Le groupe Animal Liberation va déployer un drone de 14,000 dollars pour surveiller les élevages de mouton, de bétail et de poulet qu’il suspecte de faire de la maltraitance, vis-à-vis des bêtes.

Selon le groupe, les actions resteront légales, tant que le drone ne filme pas d’une hauteur inférieure à 10 mètres.

L’argent qui a permis l’acquisition du drone de type hélicoptère provient de généreux donateurs. Mark Pearson, à la tête de Animal Liberation, a déclaré que l’achat du drone a été nécessaire car l’obtention de preuves, par des voies illégales, entachait la crédibilité du groupe.

Le groupe se veut respectueux de la vie privée et ne s’intéresse pas à celle du fermier mais se focalise sur les animaux élevés et leurs traitements. Il s’engage aussi à utiliser le drone de façon responsable et agira en connaissance des diverses règles. Dans le cas ou un délit est constaté, les images seront confiés à un expert et livrés aux autorités compétentes.

Toutefois, une association de fermiers a déjà réagi en accusant cette pratique de non-respect de la vie privée et en déclarant que ce n’est pas aux groupes d’activistes de faire respecter la loi.

(source)

 .

Share.