Un drone pour contrôler le balisage de l’aéroport de Genève

0

Voici un drone civil qui pourra légitimement survoler la piste d’un aéroport pour en contrôler les balises.

En Suisse, Genève Aéroport a décidé de faire l’acquisition d’un petit drone à six rotors pour contrôler les balisages lumineux de Cointrin. Autrefois exécutée par des agents via des hélicoptères, la tâche devient moins onéreuse et moins bruyante.

Afin d’assurer la sécurité des avions qui transitent par cet aéroport, il est important que les balises lumineuses soient régulièrement contrôlées. Le drone pourra à tout moment contrôler les balises de la piste qui indiquent les bordures et le milieu de la piste. Le drone sera également utilisé pour contrôler les balises du dispositif PAPI (Precision Approach Path Indicator), qui permet aux avions qui approchent l’aéroport de mieux s’orienter.

Le drone va donc identifier les lampes à remplacer mais également vérifier l’exactitude des indications fournies par les balises. En effet, certaines d’entre elles ont un système qui leurs font changer de couleur en fonction de l’angle de vue. Un programme informatique va permettre de vérifier ces indications de manière automatisée.

Le drone en question, grâce à sa configuration à six hélices, est capable d’effectuer des décollages verticaux. Il peut être commandé de trois manière différentes : avec une manette, sur un écran d’ordinateur ou en mode automatique (il suffira de saisir les données). Le capteur photo est une caméra HD qui lui permet de réaliser cette importante mission.

La note est relativement salée puisque d’après un média local, le dispositif aurait coûté la bagatelle de 15 000 francs suisses ou 12 153 euros. Il a été mis en service en collaboration avec l’Office Nationale de l’Aviation Civile et un organisme nommé Skyguide.

On rappelle aussi qu’il y a quelques mois, nous évoquions un usage similaire des drones mais cette fois-ci pour contrôler l’état des charpentes métalliques du centre nautique Aquasud de l’Agen Agglo. De son côté, la SNCF utilise aussi un drone pour inspecter les ponts du TGV.

(Source)

Image : By Juraastro (Own work) [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia Commons

Share.