Vidéo : ils font atterrir un drone sur une voiture en train de rouler

0

Faire atterrir un drone sur le toit d’une voiture en mouvement ! Une jolie prouesse pour certains et une grande interrogation pour d’autres. En effet, certains se demanderont à quoi cela sert de faire atterrir un drone sur une voiture en mouvement ? Tout simplement à améliorer les livraisons dans les derniers kilomètres par exemple. Une fois que la technologie sera au point bien sûr…

Ce sont des chercheurs de l’École polytechnique de Montréal qui ont mis au point un dispositif bardé de capteurs, afin qu’un drone soit capable de se poser sur une voiture se déplaçant à 30km/h, puis à 40km/h et même à 50km/h. Pari réussi, comme on peut le voir sur la vidéo en fin d’article.

Faire atterrir un drone sur une voiture roulant à 50 km/h, c’est désormais possible

Cette technologie devrait rendre de précieux services dans le secteur des livraisons à l’avenir, car il n’est pas impossible d’imaginer des véhicules équipés de plusieurs drones afin de livrer des colis à plusieurs destinations simultanément dans un petit périmètre, voire de la nourriture à plusieurs clients. La voiture continuerait sa tournée sans se préoccuper des drones et ces derniers iraient voir le client et reviendraient se poser sur le véhicule quelques minutes plus tard de façon totalement autonome.

Une excellente façon d’optimiser les tournées et notamment le dernier kilomètre qui est toujours le plus coûteux. Un gain de temps également, car en fonction du nombre de drones présents sur le véhicule, c’est autant de « missions » de moins à effectuer. Les contraintes d’autonomie et de distance ne seraient d’ailleurs pas un problème dans ce genre de livraison puisqu’il s’agirait de trajets très courts ou de services de proximité.

Techniquement, les chercheurs de l’École polytechnique de Montréal ont mis au point une zone d’atterrissage signalée par un code-barres en 2D sur le toit de la voiture et baptisée AprilTag. Un téléphone mobile diffuse les coordonnées GPS exactes en permanence et le drone reçoit les informations en temps réel pour adapter son itinéraire en conséquence. Un GPS, une caméra et une centrale inertielle permettent au drone de se situer dans son environnement en 3D et de localiser le code barre pour définir sa phase d’approche.

Le plus simple est encore de voir les images…

VIDÉO : un drone atterri sur une voiture en mouvement

Source

 

Share.