Pour Noël, embrassons-nous sous le drone

1

Noël, c’est les sapins, les guirlandes, les chansons qui reviennent tous les ans, la neige (parfois), mais aussi le drone-feuille-de-gui…

Ceci sera peut-être une nouvelle tradition dans le futur. Un droniste assez inspiré a eu l’idée de décorer son AR Drone avec des guirlandes et des feuilles de gui. Puis, il a l’a fait voler dans un parc de San Francisco. Comme la tradition le veut, les couples qui ont été survolés par le quadri-rotor (qui n’ont pas été contre) se sont embrassés. Dans un lieu public, certes, mais il n’y a rien de très méchant. On ne sait pas exactement combien de baisers ce drone à la mission insolite a pu causer ce jour-là (voir la vidéo).

Interrogé par le site The Bold Italic, George Zisiadis, l’un des initiateurs de ce projet avec Mustafa Khan, a expliqué que les drones ont récemment été des sources d’inquiétude et de paranoïa et qu’il voulait recadrer cela en transformant cette machine « effrayante » en quelque chose d’amusant et d’humain. Selon lui, l’important est ce que l’on fait de la technologie, pas la technologie en elle-même.

Effectivement, de très nombreuses personnes sont encore réticentes vis-à-vis de ces machines volantes, aussi inoffensives soient-elles dans certains cas. Il faudrait faire une grosse distinction entre les drones espions et ceux des particuliers qui veulent juste s’amuser un peu, que ce soit pour piloter ou faire des photos aériennes de paysages – qui sont minuscules et inoffensifs.

Et outre les usages commerciaux, le drone de loisir commence peu à peu à trouver sa place dans la vie de la société. Nous pourrions aussi citer cette demande de mariage assez spéciale qui a été assistée par un drone, ou encore le Pet Drone, un dispositif qui permet aux propriétaires d’un AR Drone de se faire suivre par son robot volant comme si celui-ci était un animal de compagnie.

Une autre idée : déguiser votre drone en Casper. Mais pour cela, il faudra attendre Halloween et c’est encore loin.

Share.