Les drones DJI sont largement adoptés par les agences de sécurité américaines malgré les problèmes de sécurité des données

En mai dernier, CNN avait signalé que le ministère américain de la sécurité intérieure avait averti les entreprises américaines qu’elles devaient « être au courant » si leurs données de systèmes aériens sans pilote (UAS) étaient « stockées par le fournisseur ou d’autres tiers ».

L’alerte de l’Agence de cybersécurité et de sécurité de l’infrastructure du département, selon CNN, indiquait que les drones représentaient un « risque potentiel pour les informations d’une organisation ».

L’avertissement n’a nommé aucun fabricant en particulier, mais a alimenté la spéculation selon laquelle le DJI – qui représente près de 80 pour cent des drones utilisés en Amérique du Nord, selon les données de Skylogic Research – pourrait être interdit de vente aux États-Unis.

Alors que les cinéastes ont été les premiers à adopter les drones pour leur capacité à remplacer des hélicoptères coûteux afin d’obtenir des images aériennes, les systèmes aériens sans pilote sont maintenant largement adoptés par les agences de travaux publics pour effectuer des inspections de sécurité des infrastructures. Les drones sont également utilisés pour la gestion et l’entretien des réseaux d’énergie et sont de plus en plus adoptés par l’industrie agricole.

120000 pilotes professionnels de drones aux USA, autant de données sensibles ?

« Bien qu’il existe toute une gamme d’applications différentes, nous ne pouvons pas imaginer toutes les différentes applications parce qu’elles sont trop nombreuses « , a déclaré M. Gasparic, qui a estimé que les États-Unis à eux seuls comptent environ 120 000 pilotes de drones professionnels commerciaux, sur une communauté mondiale de 370 000 personnes.

DJI a nié à plusieurs reprises que ses appareils envoient des données de vol vers la Chine ou ailleurs, mais pour répondre à ces préoccupations, elle a annoncé le mois dernier un plan pour ouvrir de nouvelles lignes de fabrication aux États-Unis.

Fondée en 2006 à Shenzhen, DJI est passée d’une chambre exiguë dans un dortoir universitaire à une entreprise mondiale comptant 14 000 employés et 17 bureaux dans le monde entier. Son nouveau siège social à Shenzhen, dont l’ouverture est prévue en 2022, abritera toutes ses opérations sous un même toit.

La société contrôle plus de 70 % du marché mondial des drones commerciaux et grand public et a généré des ventes de 18 milliards de yuans (2,7 milliards de dollars US) en 2017, soit 80 % de plus que l’année précédente.

Source