Bebop : Parrot présente un nouveau drone, une « caméra volante »

0

Parrot sort le grand jeu avec Bebop, son nouveau drone quadricoptère, présenté comme une caméra volante.

Alors que le MiniDrone présenté par Parrot lors du CES de Las Vegas n’est pas encore commercialisé, la société française dévoile un nouveau drone. Et cette fois-ci, c’est celui que vous attendiez. La configuration à 4 hélices est toujours la même, mais rassurez-vous, il ne s’agit plus d’une énième variante de l’AR.Drone, même si il semble en être une évolution logique.

Parrot Bepop

Bénéficiant toujours de protections détachables pour les hélices, le Bebop de Parrot a été conçu pour les vols en intérieur mais également en extérieur. Il a une dimension de 28 x 32 x3.6 cm et pèse moins d’un demi-kilogramme.

Bebop 2

A l’instar de l’AR.Drone, le Bebop utilise toujours une connexion WiFi qui lui permet de communiquer et d’envoyer un retour d’image vers un appareil sous iOS ou Android, avec l’application FreeFlight 3.0. La portée est d’environ 300 mètres. Le pilotage et le contrôle de la caméra se font toujours via des joysticks virtuels sur l’écran.

Bebop 3

Mais la nouveauté, c’est le drôle de dock qui accompagne le drone. Celui-ci accueille le smartphone ou la tablette du pilote, lui dote de deux manettes physiques, ainsi que d’une grosse antenne qui est prévue étendre la portée à 2 kilomètres.

Mais sur ce drone, Parrot a surtout misé dans l’imagerie. En effet, l’appareil (qui ressemble réellement à une caméra volante) est équipé d’un capteur fisheye de 14 megapixels, Full HD, qui est capable de filmer à 180°. La mémoire est de 8GB.

Et outre tout cela, Parrot a rendu son nouveau produit compatible avec le casque à réalité virtuelle Oculus Rift, qui se branche sur un port HDMI. Donc, l’utilisateur qui en possédera un pourra  profiter des joies du vol en immersion sans bricolage supplémentaire. En revanche, il sera nécessaire d’avoir le Skycontroller, le dock pour smartphones ou tablettes qui a été évoqué plus haut. Une fois connecté, le casque à réalité virtuelle peut servir de contrôleur pour la caméra.

Bebop 4

Parrot n’a pas encore révélé la date de commercialisation de ce drone, ni son prix. Mais celui-ci devrait s’aligner avec celui des autres drones de loisir de cette catégorie. Les premiers qui ont eu l’occasion de tester le nouveau bébé de Parrot évoquent une bonne expérience au niveau du pilotage et affirment que le drone à une bonne résistance au vent. En revanche, l’autonomie théorique n’est que de 12 minutes, ce qui est dommage lorsqu’on sait qu’une fois connecté à son Skycontroller, le Bebop peut voler à 2 kilomètres de son pilote.

(Sources : 1/2)

Share.