Les drones se mettent aussi au vandalisme !

0

Un drone vandalise une publicité à New YorkUn « artiste » qui se fait appeler Katsu et qui est en réalité un grapheur de rue, s’est fait remarquer mercredi après que son drone ait gribouillé trois lignes rouges sur le visage d’un mannequin sur une affiche publicitaire dans le centre de New-York. Il offre ainsi au vandalisme une nouvelle façon de prospérer et d’être plus aérien.

Le vandalisme prend de l’altitude grâce aux drones

A ce jour, personne n’est en mesure d’affirmer qu’il s’agit du premier acte de vandalisme avec un drone ou non, mais il est certain que c’est le plus médiatisé puisqu’il a déjà fait le tour de la planète. Dans la nuit de mercredi dernier, un drone a dégradé une affiche publicitaire en plein centre de New-York, comme on peut le voir sur la vidéo.

Le « street artiste » Katsu s’était déjà fait remarquer il y a quelques mois, en montrant une démarche artistique novatrice en peignant des toiles avec des drones, mais il semble que le vieux démon du grapheur ait repris le dessus, puisque ce dernier a vandalisé une publicité de Calvin Klein de 6 étages, sur laquelle on pouvait voir le mannequin Kendall Jenner.

A l’aide de son drone il a tracé des traits à la peinture rouge sur le visage du top-modèle, démontrant ainsi aux tagueurs du monde entier, qu’un nouvel espace d’expression s’ouvrait à eux. Les drones vont donc se retrouver dans les semaines ou les mois à venir au cœur d’actes de dégradations, car il ne fait aucun doute que d’autres reproduiront à leur façon ce genre de méfaits, d’autant qu’ils pourront les filmer pour les mettre ensuite en ligne et ainsi gagner rapidement une réputation mondiale. Il suffit de voir le buzz qu’a généré Katsu, avec trois vulgaires lignes rouges sur une affiche !

Source

Share.