Nano-drone et espionnage : en Afghanistan les troupes britanniques utilisent un drone tenant dans la main

1

L’appareil a été baptisé The Black Hornet. De fabrication norvégienne (Prox Dynamics), ce drone est considéré comme étant le plus petit drone de surveillance à usage militaire jamais construit.

De type hélicoptère, et contrairement aux jouets de même taillé dotés d’un double rotor de stabilisation, il se déplace grâce à deux hélices. Il est chargé d’une caméra orientable qui permet d’enregistrer des vidéos et surtout de voir en direct sur un moniteur vidéo ce que le drone est en train de filmer. Bien évidemment, avec sa taille il est non armé. Selon un militaire de l’armée britannique, ce drone est utilisé pour repérer les origines des tirs des insurgés et pour vérifier la sûreté d’une zone, avant d’y aller.

Pour ce drone déployé en nombre auprès des troupes sur le terrain, le ministère de la défense britannique a signé un contrat de près de 4 millions de dollars. Il s’agit d’un grand pas dans la tendance globale actuelle à miniaturiser les drones de surveillance. De leurs côté, les forces américaines utilisent actuellement The Raven, inspiré de la façon dont volent les insectes.

L’autre particularité du Black Hornet, c’est qu’il ne requiert qu’un seul opérateur, contrairement au Predator, et d’autres drones militaires qui nécessitent la mobilisation d’un certain nombre de personnes. La station de contrôle tient sur une main, ce qui le rend facile à transporter et à manipuler, dans les pires des conditions.

(source).

Share.
  • Je suis impressionné par autant de miniturisation, si les drone peuvent sauver des viers je pense qu’ils ne faut pas hésité par contre mis entre de mauvaise mains ça peut vite devenir un enfer.