Quand un DJI Phantom sauve les pompiers

0

DJI Phantom 2

Sans le DJI Phantom de leur confrère, des pompiers du Connecticut n’auraient certainement pas pu réaliser cette intervention risquée.

L’incident a eu lieu dans un site industriel du Connecticut. Très rapidement, les lieux ont été évacués. Mais sur le site se trouvait de la dynamite et des substances dangereuses. Et personne ne savait si les flammes étaient proches ou non de ces explosifs. Dans ce genre de situation, il est tout à fait normal que les pompiers hésitent à intervenir.

Mais l’un d’eux avait son DJI Phantom avec lui. Le drone a donc été envoyé faire de la reconnaissance sur les lieux de l’incendie. Grâce au retour vidéo de l’appareil, il a été possible de déterminer les risques liés à la présence de dynamite et des produits dangereux sur place.

Finalement, ces pompiers ont pu intervenir en toute sérénité, estimant que les flammes étaient suffisamment éloignées des explosifs. Le feu a fini par être maitrisé.

Encore catalogués comme étant un jouet hors de prix, le drone DJI Phantom 2 a récemment été homologué par la DGAC. Et comme cela est illustré par cette anecdote, celui-ci peut être d’une aide précieuse dans certaine situation.

Aux Etats-Unis et en Russie, on utilise déjà des drones pour assister les équipes de pompiers pour lutter contre les feux de forêt. Mais outre la lutte contre les incendies, le drone peut aussi servir de support aérien lors des autres missions de sauvetage. L’an dernier, un canadien perdu dans la neige avait pu être secouru grâce à l’utilisation d’un Dragan Flyer X4-ES équipé d’une caméra infrarouge par les secouristes. Le drone a été en mesure de retrouver son empreinte thermique, ce qui a facilité le repérage.

(Source)

Share.