SafeAir : ParaZero présente 4 parachutes pour drones

0

La société ParaZero propose un astucieux système de parachute pour drone baptisé SafeAir. De quoi réduire la casse à l’avenir !

Les drones sont des engins relativement onéreux à partir du moment où l’on cherche un bon produit pour le loisir, pour réaliser des vidéos, des courses de drone ou pour des applications professionnelles. Le gros souci, c’est que la moindre erreur de pilotage peut vite tourner au drame pour l’appareil.

ParaZero dévoile son parachute pour drone SafeAir

Une chute est en effet très souvent synonyme de casse et donc de frais supplémentaires ou pire, de drone inutilisable. Certains drones ont commencé à utiliser des petits parachutes comme Zipline pour livrer des colis par exemple et une entreprise s’est dit pourquoi ne pas proposer un système qui puisse sécuriser le drone lui-même avec un parachute destiné à ralentir la chute du drone en cas de problème. ParaZero pourrait bien devenir un leader dans ce domaine, car pour le moment la concurrence est très faible et le marché réel avec l’essor des drones.

Les pilotes de drone devraient apprécier la solution de ParaZero, dont on peut voir une vidéo ci-dessous, car jusqu’à présent en cas de chute du drone, la seule chose que l’on pouvait faire, c’était de croiser les doigts très fort en espérant subir le minimum de dégâts à l’impact. La société propose un boitier baptisé SafeAir, qui se fixe au-dessus du drone et qui dispose d’un capteur pour déclencher un parachute en cas de chute de l’engin. Il sera aussi possible de déclencher manuellement le parachute.

Le SafeAir, intègre un dispositif pyrotechnique qui explose pour libérer très rapidement le parachute pour  protéger le drone efficacement. Il y a toutefois une bonne et une mauvaise nouvelle, commençons par la mauvaise. SafeAir est relativement lourd pour le moment, car le boitier le plus léger pèse 250 grammes. La bonne nouvelle, c’est que le dispositif est réutilisable. Pour l’instant les tarifs et les dates de lancement sont toujours inconnues, mais l’on sait que 4 modèles seront commercialisés pour des drones pesant jusqu’à 330 kilos.

En dehors de la prévention de la casse, qui justifierait l’achat du SafeAir, voire l’intégration native qui sait un jour de ce dispositif sur des modèles, la solution de ParaZero est aussi un argument de sécurité incontestable, qui pourrait permettre à l’univers des drones de se démocratiser plus rapidement en éliminant le risque de chute potentiellement mortelle, ce qui pourrait détendre les « anti-drones » et assouplir la législation à l’avenir.

Source

Share.